Please reload

Posts récents

MOUSTIER A - GIMNÉE-MAZÉE : 1-0

16.03.2017

Sixième avant dernière journée de championnat en ce 12 mars 2017.  Nous rappelons qu’à ce moment Moustier est premier avec un point d’avance sur Treignes et cinq sur Philippeville. Cette information sera très importante pour la suite.

 

La suite de l’histoire c’est ici :

 

13h30 : Rendez-vous au terrain de Moustier. Une discussion intéressante se faisait entendre : « Encore une fois on est la une heure à l’avance mais qu’est-ce qu’on fout là bordel » « Bon la prochaine fois je propose qu’on arrive 15minutes plus tard car là j’en peux plus » débattait le joueur M. Chemlal dans sa tête (ben oui je ne suis pas dans la vôtre, je peux pas savoir) 

 

13h45 : Direction le vestiaire tout en observant le magnifique terrain de Moustier ! Grosse dédicace à nos jardiniers qui se reconnaitront !

Un magnifique terrain bien roulé. Aussi bien roulée que toi. 

 

14h00 : La compo est donnée, les joueurs sont changés et pour une fois grosse surprise ! Titularisation de Devillers : « Je ne comprends pas, pourtant je fais tout ce que je peux pour qu’il me laisse enfin me reposer en début de match mais il continue à me titulariser ce c** » pensait tout haut le tireur officiel de coup franc de l’équipe Sambrienne.

 

On notera la deuxième sélection d’affilé (enfaite la deuxième sélection tout simplement) de R. Sprumont et le comeback de C. Claes.

 

14h15 : Les joueurs partent tâter le terrain (oui, celui de la photo). Verdict : OK. Quelques petites touchettes de balle, on se prépare mentalement au match mais certains avaient plus de difficultés que d’autres à se concentrer. Le joueur A. Duyck était à la recherche d’une supportrice très attachée à lui présente au match aller. R. Sprumont quant à lui repensait à cette jeune blonde que nous a fait découvrir Duyck sur vidéo (bsahtek poto). John Flash trouvera son second souffle à l’intérieur du taureau, qui eut lieu avant l’échauffement.

 

On notera aussi l’absence de F. Delvigne et L. Roquiny, qui n'ont, selon la rumeur, tout simplement pas voulu venir. Et toc.

 

15h00 : Condition climatique rarissime : grand soleil ! Ce qui n’a pas forcement aidé cette équipe de Moustier qui éprouvait des grosses difficultés à se trouver offensivement. Malgré cela, M. Kaye touche la latte après le quart d’heure de jeu... Oui vous avez bien entendu, il rate un lob à l’entrée du grand rectangle (nous reviendrons plus tard sur ce joueur). Beaucoup de possession mais pas "ouf" en réalisation. Une première mi-temps assez capricieuse pour Moustier (0-0). Fabian Z décide de remettre les points sur les "i"au vestiaire : « Les gars si vous gagnez ce match je vous offre un fut ! » et Y. Chemlal répondait, comme à son habitude, « merci de la motivation coach mais je m’en fous ». 

 

Reprise de la seconde période : la tension monte. Gimnée subit de plus en plus. Tl7 trouve l’équerre sur un coup franc à la Roberto Carlos ! M. Kaye (encore lui) rate l’immanquable (encore une fois). La balle lui revient dans les pieds au niveau du petit rectangle adverse suite à une frappe puissante de F. Polet mais il est incapable de réagir et attend pour la placer. Il manque donc le cadre .

 

Les mauves se montrent dangereux à plusieurs reprises par des déviations de leur pivot mais M. Pavone veille au grain. Un match bien physique ou les jeannettes se devaient d’être des guerriers. Pour preuve, le dos de TL7 en a subi les frais ! 

 

90ème minute de jeu et toujours 0-0. Une tension insupportable pour les supporters Moustierois mais c’était sans compter sur Gargamel qui, après demande du coach (excellente décision de celui-ci je tiens à le faire remarquer), décide de monter sur probablement le dernier corner de cette rencontre. Incroyable, il le fait : but de la tête alors que celui-ci disait encore qu’il n’allait pas finir le match. 

 

Ce fut une victoire dans la douleur mais Moustier a joué avec ses tripes pour aller chercher cette victoire. Grâce à cela, ils prennent trois points d’avance sur Treignes qui a perdu des plumes à Thy-le château (1-1).

 

COME ON MOUSTIER !

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload