Please reload

Posts récents

BIESME - MOUSTIER A : 1-3

On pourrait décrire ce dimanche 05 février 2017 comme un dimanche habituel depuis plusieurs semaines : réveil fin de matinée, un mal de crâne, des goûts en bouche te rappelant tout ce que tu as ingurgité la veille, la bouche sèche, l’estomac noué… Bref, tout va bien.  Mais aujourd’hui, ce n’est pas un dimanche comme les autres : tu as un match de foot ! Et oui, après 9 semaines sans match officiel, tu te rappelles que tu aimes le ballon rond (même si tu attends les nouveaux), les filets (tu as reçu les nouveaux), le gazon (s’il y en a encore), la boue (il y en aura), les lignes de marquage du terrain (si on les voit encore), les tribunes (s’il y en a), les supporters (s’il y en a), la buvette (elle, elle est toujours là). 

 

Ton programme de la journée est déjà au point. Pour commencer, un petit Téléfoot pour émerger : la langue française et les jolies animatrices de TF1, c’est un bon début. Puis, tu passeras au stade supérieur : la langue de Shakespeare et la première League ! Là, tu admires les belles phases de tes compatriotes et tu te mets à rêver de réaliser ça avec tes coéquipiers dans quelques heures. Après la phase TV, tu déjeuneras, dîneras ?  En tout cas, tu ne peux pas faire les deux, il est déjà midi. « Midi ??? Mais je dois encore faire des tas de choses !  Je dois faire mon sac, aller sur facebook vérifier l’heure du rendez-vous (Hé oui, ton coach adore changer l’heure de rendez-vous chaque semaine) ». Tu dois avoir aussi ta carte de crédit si tu veux cagnotter après le match, mettre ta Rolex, vérifier si c’est plus rapide de directement partir d’Erpent ou bien quand même passer par Moustier, assortir ton training Kipsta à tes baskets et à ta veste d’aviateur, mettre du gel, te parfumer, regarder les vidéos postées par le coach et John depuis la veille au soir, liker les com’s de Cédric, remettre du parfum… Mais bon, tranquille, il ne faut pas se précipiter, il ne faudrait pas déjà dépenser une partie de ton énergie pour le match… 

 

13h00 : tu arrives au rendez-vous à Moustier et tu te rends compte que pour une fois, Biesme ce n’est pas si loin. Et que 13h00 pour un rendez-vous c’est un peu craqué ! « C’est co ‘ le futé de Fabian hein ça ! ». Et d’apprendre que, pour changer, notre ami l’arbitre désigné s’est décommandé. « Ben oui hein ça, il a surement été demandé en dernière minute pour un match de P5... ». Ne vous tracassez pas Monsieur l’arbitre, on appellera Victor et la suspension de Yassine sera encore prolongée d’une semaine. L’équipe se met en route. 13h01 : arrivée du REFCM à Biesme. « Quoi, on est déjà arrivé ? » s’étonne le capitaine moustiérois J. Bouquiaux, « Ben oui, répond L. Roquiny. Je venais même à la piscine ici à Biesme étant petit ». 13h30 : arrivée du comité de Biesme, ouverture des vestiaires des visiteurs et appel en urgence de la société Murprotec. 

 

Entrée dans le vestiaire et c’est là que les choses sérieuses débutent. Les discussions partent dans tous les sens. Le célèbre TL7 aux pumas raconte à son beau-frère, Oli #MonsieurOnzeSecondeSur100m, le dispositif que nous allons adopter aujourd’hui : le 3-5-3. « Sisi, je t’assure frèrrr’, c’est même le coach qui me l’a dit… Et en attaque ce sera Louis et Manu et… ah mais ça ne marche pas son truc… tu as peut-être raison finalement ». Et Gargamel de rajouter : « Capi il joue à côté de moi c’est ça ? », « non, il joue à droite », « mais à droite c’est pas Florian ? », « Si Arnaud, mais on joue en 3-5-2 », « olala moi j’ai rien pigé à son dispositif de toute façon ». 

 

Les pas des joueurs moustiérois foulent maintenant la pelouse et c’est le moment du discours de leur capitaine. L’équipe se regroupe, soudée, chacun se serrant les coudes. Momo en profite alors pour caresser les nombreux muscles saillants du capitaine. « hé capi’, j’avais jamais vu que t’étais musclé comme ça ! C’est ta petite amie qui doit être ravie… tu me montreras comment tu fais ? ». Malgré les quelques écarts, le groupe reste concentré, déterminé à ramener les 3 points de ce déplacement difficile. 

 

Lors de la 1ère mi-temps, la domination sambrienne est nette mais l’équipe ne parvient pas à inscrire ce but qui pourrait les mettre à l’abri pour le reste de la rencontre. Néanmoins, chaque joueur moustiérois est bien au rendez-vous, chacun avec ses qualités et son propre style. 

 

Dans les cages, M. Pavone est fidèle au poste, prêt à tout pour mériter son rosssé de fin de match. 

 

Le trio défensif aligné est inédit : F. Polet alias fireman, Arnaud Gargamel Duyck et TL7. Ils sont déterminés. Rien ne passera… ou presque… jusqu’à la panne mécanique de la grande faucheuse. 

 

Le milieu de terrain a quant à lui été renforcé au nombre de 5. Dans l’axe, Y. Chemlal (qui s’est muni de son plus beau mini-short) et F-X Jeannette Biot ont bien compris leur tâche : poste avancé devant la défense. Sur le flanc gauche, on retrouve du physique, du muscle, du gabarit avec M. Chemlal. À droite, avec Capi’ Julien Georges Grün Bouquiaux, on retrouve plutôt cette touche de finesse, de technicité et de vista. N’empêche qu’il nous a encore planté un but important notre Capitaine… Guillaume Devillex dévoile toutes ses qualités dans son nouveau poste de milieu offensif. Il nous a vendu du rêve et il peut pourtant donner encore plus… C’est d’ailleurs ce pello-là qui sera élu zèbre du match !

 

À l’avant de l’équipe, on retrouve les deux plus gros bourins de l’équipe. Ces deux-là, il ne faut pas les faire chier sinon… CIVIERE ! Fait étonnant au cours de la rencontre : L. Roquiny aurait pu avoir contribué à un goal inscrit par l’équipe de Moustier mais le but s’est vu être annulé pour une faute de poussée du grand dadet. Quant à Manu Umbro Kaye, il plantera tout de même le premier but de délivrance des Zèbres : « vous voyez les gars, même sans mes Umbro j’arrive à marquer ». 

 

Malgré les cris acharnés du coach sambrien, on entendait tout de même discuter les deux remplaçants, les 2 garçons les plus rapides de l’équipe : « Hé Oli, même si j’ai mal mon genou hein oui que je suis le seul à pouvoir te suivre sur 100m ? ». Belle rentrée des deux jokers, on se tarde de les revoir fouler la pelouse face à une équipe fatiguée et de remonter le terrain à toute allure sur une reconversion offensive… 

Score final : 1-3. 

 

On retiendra comme faits marquants le but annulé de Biesme sur coup franc et la présence remarquée de Gimli, l’homme tout droit sorti du casting du Seigneur des Anneaux… 

 

Cette victoire permet aux Zèbres de conserver leur première place du classement de la P4E namuroise avant de recevoir, dimanche prochain, la lanterne rouge du classement : Morialmé B. 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload