Please reload

Posts récents

TARCIENNE B - MOUSTIER A : 0-5

Après une petite trêve de deux semaines ponctuée de 2 matchs amicaux plutôt inquiétants tant par les blessures que par le fond de jeu, les joueurs de REFC Moustier se déplaçaient à Tarcienne conscients que le match ne serait certainement pas une promenade de santé.


« C’est un match clé dans la course pour le titre », analysait notre capitaine du jour Fx Biot. « On a l’occasion de faire mal à nos concurrents directs et de marquer le coup avec 3 points d’avance. Je pense que ça devrait bien se passer, surtout que j’ai entendu dire qu’il y avait des chances que Delvigne joue dans le milieu si Tarcienne évolue en 3-5-2. J’espère de tout coeur que ça sera le cas vu l’impact positif que cela pourrait avoir sur la rencontre ». 


De son côté, l’entraineur des visités, J-P Weets, abordait ce match avec prudence. « Je connais très bien l’équipe de Moustier car nous l’avions rencontrée l’an passé en P4F. C’est une équipe classique de la Basse-Sambre, ça joue physique et ça peut s’énerver très vite, comme en témoigne la récente convocation au CP de leur joueur F.Polet. A nous de montrer les crocs pour embêter cette équipe ! »


Après un échauffement sérieux et prometteur, c’est avec surprise que nous apprenons qu’aucun arbitre n’est présent à 14h25. En bon ex-capitaine, Julien Bouquiaux prend son courage à deux main et s’empare du sifflet et de ses cartons de manière enthousiaste et déterminée.


Le coup d’envoi est donné. Très rapidement, les pertes de balles se multiplient et le doute se fait ressentir face aux jeunes tarciennois opportunistes, conscients qu’ils n’ont rien à perdre. Cette première mi-temps est incroyablement molle et frileuse, c’est le silence complet sur le terrain mise à part la colère du coach adverse envers le référée et les quelques « AAAAAAAAAH » de M.Pavone avant de capter la balle de façon autoritaire. Heureusement, la délivrance survient assez tôt dans cette mi-temps via l’inévitable C.Claes, qui élimine facilement son adversaire dans le rectangle avant d’ajuster proprement le gardien adverse. « Quel bonheur de regouter aux joies d’un goal », exulte l’attaquant après le match. « Cela fait maintenant 4 ans que j’attendais ce moment. J’ai pu me ressourcer à Old Trafford le weekend passé et le résultat est là, les dieux du stade étaient avec moi aujourd’hui ».


À la mi-temps, les visages sont tendus, les joueurs sont conscients que malgré le score la prestation est loin d’être bonne. L’équipe est tout simplement endormie, malgré une douche avant le match pour un des joueurs. M.Chemlal ne se sent pas bien et demande qu’on lui prenne sa tension: celle-ci est de 2. « J’ai été perturbé par l’absence d’arbitre en début de match », clame G.Devillers. « C’est le terrain », surenchérit Y.Chemlal. Le coach stoppe vite cette discussion en concluant: « Vous êtes à chier, faut se réveiller les gars sinon on va finir par le perdre ce match ! ». Premier changement : montée de Flash pour Claes.

 

Le début de deuxième mi-temps est de même augure que la première, une multitude de mauvais choix et de perte de balles, mais l’envie semble être plus présente. En bon joker, Van Roy libère son équipe d’un plat du pied parfait qui trompe le gardien adverse. Ca y est, Moustier peut enfin souffler et jouer son football libéré. L’atmosphère change radicalement, on surprend A.Duyck esquisser un sourire et taquiner ses coéquipiers, G.Devillers dribble et provoque un pénalty non sifflé par le référée qui était décidément dans un mauvais jour, L.Roquiny est à deux doigts de faire le 0-3,…Bref, on ne reconnait plus cette équipe de Moustier! Van Roy continue son festival en claquant 2 ballons au fond des filets ainsi qu’une frappe qui aurait mérité mieux qu’un poteau. R.Lambert, monté au jeu, est auteur d’une prestation encourageante au back droit. En toute fin de match, Roquiny fixe le score à 0-5 par un superbe but de renard des surfaces. La messe est dite.

Pour le REFCM,
F.Delvigne 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload